mercredi 23 décembre 2009

Psyché ranimée par le baiser de l’Amour

Aujourd’hui au Louvre : Durant le premier trimestre 2010 vous pouvez visiter le Louvre d’une multitude de façons. Je vous fais grâce des visites solitaires ou en troupeaux. Il s’agit de visites vraiment différentes.

En nocturne le vendredi soir de 18h à 22h. Le doigt sur un Itouch pour les plus modernes. La visite du bâtiment à travers les siècles pour les architectes. Des visites thématiques (La Joconde, Le Caravage, Marie-Antoinette, le XVè siècle flamand, …) pour les studieux. Des visites spécialement conçues pour le public handicapé. Et je vous fais grâce des multitudes de visites pour le jeune public ou pour la famille.

La seule vraie visite qui serait intéressante n’est indiquée nulle part. Je n’ai trouvé que la photo qui suit :


Que les plus cochons se rhabillent et arrêtent de chercher sur Internet. Cette visite n’existe pas. Il s’agit simplement d’art éphémère. Une idée du nu contemporain offert aux nus antiques. C’est étrange j’ai eu le sentiment de motiver les moins adeptes de la peinture le temps d’une photo. C’est la magie de l’art, moderne ou ancien.

Sculpture du jour : Voici une œuvre bien troublante par sa grâce et sa majesté. Psychée ranimée par le baiser de l'Amour d’Antonio Canova (1787).


Ne la cherchait pas dans les limbes de l’Antique, la sculpture date de 1787.
Sur l’artiste nous dirons qu’il vient d’une famille de tailleur de pierre et qu’il vécut à Venise où il fréquenta beaucoup les libérateurs français. Ce qui est important avec Canova c’est aussi la modestie dont il pouvait faire preuve, en témoigne la modeste sépulture qu’il s’était préparé.


La sculpture commandée par un commandant anglais est acquise par Joachim Murat. Murat qui sera Franc-Maçon et qui a dû sympathiser avec Canova. Je ne veux pas jouer les Dan Brown mais regardez le tombeau de plus près. Cela crève les yeux.

Le plus important, la sculpture. C’est une idée tirée de Platon. Psyché (âme en grec) et si belle qu’elle en effraie ses prétendants. Vénus, jalouse, ordonne à Cupidon de planter une flèche dans le cœur de la jeune fille. Effet de la flèche, aimer l’homme le plus laid du monde. Mais Cupidon tombe amoureux de la belle. Vénus l’endort avec un filtre que seul l’amour peut annuler. Eros embrasse la belle et la ramène à la vie. Et ils se marièrent et eurent une fille : Volupté.

Séance de pose : Voici le drame des plus belles sculptures, elles s’entourent d’une mièvrerie historique affligeante. Une fois admise que cette sculpture est belle que reste-il ?


Les visages pris dans les mains l’un de l’autre, oui c’est mignon. Mais n’oubliez pas qu’en pareille situation vous tiendriez votre belle par la taille. Et que fait le Batman de l’Olympe ? Il lui tripote le nibard.


Mais le plus étonnant est cette poignée dont est munie le socle de la statue.


Je sais que Lacan, propriétaire de L’origine du monde de Courbet le cachait derrière un rideau qu’il ouvrait pour certains visiteurs. Est-ce qu’il en était de même pour cette sculpture que Murat cachait sous la table basse et qu’il sortait au moment du dessert ? Je ne vois pas d’autre explication.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire